Vous êtes dans : Accueil > Actualité > Le Conseil général suspend les opérations de dragage

Le Conseil général suspend les opérations de dragage

« Il y a suffisamment d'éléments pour dire que le cahier des charges n'a pas été respecté. J'ai décidé d'arrêter le chantier. Je l'ai notifié à l'entreprise. Le chaland est resté à quai ».Vice-président du conseil général chargé de l'économie, Mickaël Quernez a été convaincu hier par le comité départemental des pêches, qu'il a reçu avec d'autres représentants des pêcheurs, au sujet des conditions de rejet en mer des vases issues du dragage du port de Loctudy. Devant les éléments apportés par le comité des pêches, le conseil général interrompt les travaux et demande à l'entreprise de se conformer au cahier des charges. « Je veux que cette opération soit exemplaire. Les travaux reprendront lorsque j'aurai vérifié que l'entreprise a mis en oeuvre les moyens techniques pour répondre au cahier des charges ", a expliqué Mickaël Quernez. La semaine dernière, les pêcheurs ont alerté le comité de suivi. Des déchets de port (câbles, outils), de gros cailloux et de gros blocs de vase compacte ont été récupérés dans les chaluts, alors que le conseil général avait promis de ne rejeter qu'une fine couche de moins d'un millimètre dans la zone. En deux semaines, 9 000 m3 de vase ont été dragués et rejetés au large du Guilvinec. Il en reste 136 000. ( Source quimper.maville.com )
 Le 06 04 2013