Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > Histoire et patrimoine > Églises et chapelles > L'église Saint Tudy

L'église Saint Tudy

Elle comprend une nef de quatre travées avec bas-côtés puis un choeur d' une travée droite et d'un rond-point de cinq arcades avec carole sur laquelle s'ouvrent trois chapelles rayonnantes. Elle date de l' extrême fin du XI ème siècle et des premières années du XlIème siècle.

Voir la vidéo de la visite guidée de l'église 

La façade ouest a été refaite en 1760, puis l'église modifiée en élévation par Bigot en 1845, époque où le bas-côté sud, qui avait été légèrement modifié au XV ème siècle, fut rétabli dans son état primitif. 

Au cours de ces derniers travaux, l'architecte constata qu'autrefois une tour lanterne était portée par les quatre derniers piliers de la nef actuelle. 

Il semble donc, étant donné la forme barlongue des premiers piliers, que la nef a été réduite d'une travée en 1760. 

L'édifice présente une grande ressemblance avec Saint-Gildas-de-Rhuys et appartient également à l' École de la Loire

Il est à noter cependant que, malgré sa couverture en charpente, il existe de larges doubleaux prenant naissance un peu au-dessus des grandes arcades. 

Si cette disposition est justifiée pour la travée portant la tour lanterne et peut-être parce que les ailes formant transept avaient été prévues, elle demeure dans la nef sans nécessité constructive. 

Les grandes arcades de celle-ci, très élevées, sont à doubles rouleaux; la section des piliers qui les supportent est très irrégulière : d'abord barlongue, puis de longueur moindre et ensuite symétrique. 

Les chapiteaux, à épannelage presque cubique, sont décorés de motifs géométriques ainsi que les bases, seul l'un de l'absidiole nord-est est historié. Les fenêtres hautes de la nef sont très ébrasées à l'intérieur ; celles des bas-côtés ont été refaites au XIX ème siècle. 

Au-dessus des arcades du rond-point, des fenêtres aveugles s'ouvrent sur une galerie entre les voûtes de la carole et la toiture de celle-ci. 

Pour qu'elles éclairent le choeur, il eût fallu une toiture très plate comme celle des monuments méridionaux. 

Les chapiteaux du rond-point sont décorés d'étoiles et de cercles se recoupant. 

Mobilier Statues en bois polychrome : 

Tapisserie d'A. Manessier, 1975, contre l'autel face au peuple. 
Orgue installé par les frères Mack en 1972, la majorité des jeux provenant de l'orgue Gloton du Grand Séminaire. Sur le placitre, ossuaire modeste du XVIIème siècle.