Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > Histoire et patrimoine > Histoire > Evolution de Loctudy

Evolution de Loctudy

Au 11ème siècle à Loctudy, les Barons du Pont sont les maîtres des lieux et Loctudy s'étend jusqu'à Pont l'Abbé (toute la rive droite). La plus importante modification qui donnera d'ailleurs à Loctudy son visage actuel, interviendra en 1791 au sortir de la révolution. 

Ainsi, la commune perd alors son enclave sur Pont l'Abbé au Nord et celle sur Plomeur à l'Ouest et récupère le quartier de Larvor. 

Du coup, la démographie s'en ressent : de 1700 habitants, elle tombe à 1045 à l'aube du 19ème siècle.

Mais ce sera aussi, après une longue période de disette, où l'on note que les mendiants sont de plus en plus nombreux, le début d'une certaine prospérité.

Actuellement Loctudy qui demeure une commune excentrée compte 4100 habitants avec environ 3800 maisons (1900 principales et 1800 secondaires).

 L'évolution économique : Après ce rapide exposé géographique et démographique, voyons l'évolution économique.

Jusqu'au 19ème siècle, Loctudy est une commune essentiellement agricole.

Lors de ses récits de voyages, Cambry, écrivain du 18ème siècle, notait dans ses écrits qu'à « Loctudy les céréales étaient abondantes et que les légumes mûrissaient de façon précoce ». 

La pêche alors, n'a que peu d'adeptes. Il y a bien quelques embarcations nourrissant quelques 5 ou 6 familles établies dans l'anse de Pors Bihan. Il y a aussi quelques matelots paysans qui embarquent à l'occasion... 

Mais le flux de la pêche se situe dans la commune d'en face, l'Ile Tudy. Et pour cause, c'est son activité primaire ne disposant que de peu de terres cultivables. 

Cette situation dure jusqu'à la venue à Loctudy de Edouard LE NORMANDS DES VARANNES. Enseigne de vaisseau originaire du Loire et Cher, il épouse en 1813 une demoiselle Louise DERRIEN dont le père a acquis le domaine de Kérazan comme bien national.

En l'espace de 30ans, sous la restauration 1814-1830, il va faire de Loctudy la commune pilote du Pays Bigouden :

L'activité commerce va être intense jusqu'à la seconde guerre mondiale. Loctudy sera alors le second port de commerce du département après Brest et devant Morlaix. L'activité pêche va en s'intensifiant avec 2 grandes périodes d'essor : 

En bateaux de pêche, on distingue les canots (3 à 10 mètres) avec les casiers, les palangres, les côtiers (10 à 15 mètres) 1 jour de pêche, les hauturiers (plus de 15 mètres) pêche de 15 jours au large de l'Ecosse et de la Mer d'Irlande.

La pêche emploie environ 500 personnes (200 marins et 300 emplois directs sur la commune de marée 

Alors que l'activité agricole régresse (moins de paysans, diminution des cultures, augmentations des constructions) et que l'activité pêche connaît des phases d'adaptation difficile, une autre activité connaît un grand essor : le tourisme. 

Ce n'est pas une nouveauté : 

Mais tous ces points ont connu une progression importante en investissement et en utilisation :