Vous êtes dans : Accueil > Vivre à Loctudy > Environnement > Protéger l'environnement > Un exemple de développement durable : le projet de Langoz

Un exemple de développement durable : le projet de Langoz

Opération d'urbanisme subventionnée par la Région Bretagne comme répondant aux critères d'une démarche globale de développement durable.

Pour être éligible à cette subvention, le projet devait satisfaire à 3 objectifs :

  1. Approche globale, transversale et solidaire ;
  2. Innovation et exemplarité environnementale ;
  3. Gestion économe et durable.

1- Approche globale, transversale et solidaire

Réflexion globale à moyen long terme

Le projet s'appuie sur le Plan d'occupation des Sols (POS) de la commune approuvé en 2006, qui prévoit à long terme l'affectation du foncier et les règles d'occupation.
Le programme a été conduit avec le concours des services de la Direction de l'équipement du Finistère.
La commune a eu la volonté de mener ce projet dans une approche environnementale.
S'agissant d'un site touristique en bord de mer, ont été privilégiés les aménagements qui limitent la présence des véhicules (stationnement en front de mer, notamment) et qui permettent une bonne gestion des eaux (eaux maritimes et eaux pluviales). Cette gestion des eaux de plus en plus nécessaire (cf. directives européennes sur les eaux de baignade) est facilitée par la politique d'acquisition de zones humides menée sur le site par la commune (acquisition d'une prairie de 8500m2 en 2005).

Pédagogie et concertation

Avant et pendant la réalisation du projet des échanges ont eu lieu ( réunion publique, consultations du projet) avec les riverains et utilisateurs du site ( club de voile, club de pétanque, parents usagers du jardin d'enfants).
Au cours de ces échanges, l'équipe municipale a présenté les grandes orientations des travaux (espaces verts, choix des matériaux, disposition de l'espace).Un bilan des aménagements est prévu, notamment par la consultation des citoyens sur le site Internet de la commune.

Mixité sociale et des usages

Pendant la saison estivale, sur et aux abords de la plage de Langoz se déroulent de nombreuses et diverses activités (baignades, voile, pêche, promenades, jeux d'enfants, loisirs). Les aménagements ont visé à limiter les conflits d'usage et à permettre de façon harmonieuse la pratique simultanée des différentes activités : aménagement de cheminements spécifiques, sectorisation des activités, stationnement en retrait du front de mer, accessibilité de la plage aux personnes handicapées.

2- Innovation et exemplarité environnementale

Le projet a contribué à revaloriser le site, par la qualité esthétique des travaux, par la restitution aux usagers de l'espace occupé antérieurement par le camping municipal.
La circulation et le stationnement des véhicules a été limité : 15 places au lieu de 100 ; réduction de la largeur de la voie, tout en laissant de la place aux autocars et remorques.
Moins de place à la voiture, plus de facilités pour les autres modes de déplacement : création de trottoirs, zone à 30 km/h, nouveaux cheminements piétons et cyclistes, création de parcs à vélos.
Le choix des matériaux utilisés a été dicté par la même démarche de développement durable : priorité aux revêtements n'utilisant pas de ressource fossile : béton, sable, géotextile naturel, paillage naturels, essences de bois locales.

3- Gestion économe et durable

Des dispositions ont été prises pour favoriser les économies d'énergie ( matériel d'éclairage de faible puissance, aménagements limitant les interventions sur place), pour préserver la ressource en eau, par l'importance réservée aux surfaces perméables, par la récupération des eaux dans les espaces verts et leur recollement dans la zone humide avant le rejet en mer, pour minimiser les nuisances du chantier ( recyclage des déchets sur place), pour optimiser les coûts d'entretien et de maintenance ( choix des matériaux, rejet des eaux).