Vous êtes dans : Accueil > Vivre à Loctudy > Logement > Logement des Personnes Âgées > Le fonctionnement de la maison de retraite de "Pen Allée"

Le fonctionnement de la maison de retraite de "Pen Allée"

La médicalisation de l'établissement a commencé le 14 juillet 1997, actuellement la capacité en cure médicale est de 25 lits, les forfaits soins courants pour 35 lits.
Cet établissement est conventionné par le Conseil Général du Finistère qui l'a habilité à recevoir les bénéficiaires de l'aide sociale départementale. Il est également conventionné par la sécurité sociale. Les habitants peuvent également percevoir l'allocation personnalisée au logement ou l'allocation logement.

La résidence de Pen allé est habilitée à recevoir des retraités autonomes ou dépendants âgés de 60 ans au moins, sans limite d'âge maximum.
Différentes conventions signées avec le SIVOM et les caisses de retraite donnent une priorité aux ressortissants des communes de Loctudy et Plobannalec-Lesconil ainsi qu'aux personnes relevant des caisses de retraite ORGANIC, ENIM, CANCAVA.

A la MAPA trois types d'accueil sont assurés

La maison de retraite

C'est une communauté de vie dans laquelle la prise en charge est complète. L'entretien des chambres et les repas sont faits par le personnel. Les résidents ont le libre choix de leur médecin traitant. Le suivi médical est assuré par une équipe composée d'infirmières et d'aides soignants pour la cure médicale.

L'accueil temporaire

Un séjour de 3 mois est proposé aux personnes qui, pour des raisons familiales, sociales ou médico-sociales, ont besoin, pour un temps limité, des prestations de la maison de retraite.

L'accueil de jour

Ce type d'accueil concerne soit une alternative à une entrée en maison de retraite soit une préparation à cette dernière, soit un soutien de maintien à domicile tout en soulageant la famille.

L'admission en maison de retraite

La personne âgée est rarement « demandeuse » de son entrée, la moyenne d'âge des admissions est de plus en plus élevée. Souvent les personnes attendent le dernier moment pour quitter leur domicile.
C'est la recherche de sécurité qui les pousse à entrer en maison de retraite.