La coopération intercommunale

Loctudy est aussi l’une des communes de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) à laquelle elles ont notamment transféré leurs compétences dans les filières de la production d’eau potable, de traitement des déchets, d’économie, de tourisme et d’assainissement. L’objectif de se regrouper est de gagner en efficacité et partager les coûts d’investissement ou de fonctionnement.

Loctudy est aussi associé à la commune de Plobannalec-Lesconil dans le domaine du logement et de l’aide aux personnes âgées, dans le cadre d’un SIVU.

La CCPBS a été créée le 28 décembre 1993 et comprend Combrit, Le Guilvinec, L’Ile-Tudy, Loctudy, Penmarc’h, Plobannalec – Lesconil, Plomeur, Pont-L’Abbé, Saint-Jean Trolimon, Tréffiagat – Léchiagat, Tréguennec et Tréméoc. Douze communes qui comptent 37 000 habitants permanents sur un territoire de 166 km2.

La Communauté de communes exerce de multiples compétences qui lui ont été transférées par les communes. Parmi celles-ci, l’aménagement de l’espace, l’économie , la collecte des déchets, la production et la distribution d’eau potable, le portage des repas à domicile, les équipements sportifs (Aquasud, stade bigouden d’athlétisme), le logement (Plan local habitat), le cadre de vie (gestion des sentiers de randonnée, conservatoire du littoral), la prévention des innondations, le tourisme (BigoudEnjoy) et l’assainissement.

Ces compétences correspondent à des problématiques qui, par leur nature ou leurs enjeux, dépassent les capacités communales. L’enjeu du transfert de compétence à une structure communautaire est d’obtenir la meilleure adéquation entre la qualité des services rendus et leur coût.

Les communes de Loctudy et de Plobannalec-Lesconil ont créé un SIVOM, aujourd’hui SIVU, qui porte les murs de la Maison d’accueil pour les personnes âgées, la résidence de Pen Allé, située à Loctudy.La gestion de cette résidence a été confiée à l’association Masse-Trévidy.

L’élaboration d’un schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) est prévu par la loi du 03 janvier 1992, afin d’assurer sur un territoire cohérent l’équilibre entre les activités économiques et la protection de l’eau et des milieux aquatiques.

Le SAGE fixe des objectifs généraux d’utilisation, de mise en valeur et de protection quantitative et qualitative de la ressource en eau.

Le SAGE est établi par une commission locale de l’eau qui représente les différents acteurs du territoire. Il est soumis à enquête publique et validé par le Préfet. Il a une force juridique : ses dispositions sont opposables et toute décision dans le domaine de l’eau doit lui être compatible. De même, doivent être compatibles avec le SAGE les documents d’urbanisme (PLU, SCOT..).

Les élus communautaires ont identifié sur le territoire du Pays Bigouden et du Cap Sizun des enjeux qui justifient l’élaboration d’un SAGE commun. La superficie du territoire concerné par ce SAGE est d’environ 550 km².

Pour assurer la maitrise d’ouvrage de l’élaboration et de la mise en œuvre du SAGE a été constitué à Ouesco, un syndicat mixte basé à Treguennec.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×