Naviguer en mer

La navigation en mer est soumise à un certain nombre de règles et de conventions qui sont apprises dans le cadre de l’obtention des permis et qui sont codifiées et contenues dans différents ouvrages. Leur connaissance et leur observation est évidemment nécessaire, lors de toute sortie en mer. Il en va de la sécurité et de la responsabilité des plaisanciers.

Règles de sécurité applicables à la navigation de plaisance en mer sur des embarcations de longueur inférieure ou égale à 24m. La nouvelle division 240 est en application depuis le 1er mai 2015. La division 240 a été modifiée afin de mieux répondre aux exigences de sécurité des plaisanciers.
Quatre objectifs ont conduit à la révision de cette division :

  • Simplification et clarification du document.
  • Adaptation aux dernières évolutions observées dans la plaisance et amélioration du texte existant.
  • Rendre cohérent les moyens de communication vers les CROSS avec la zone de navigation fréquentée.
  • Responsabilisation des pratiquants.

La pratique du scooter des mers s’est développée sur notre littoral. Pour instaurer la cohabitation la plus sereine avec les autres usagers (pêcheurs, plaisanciers, baigneurs, riverains), et assurer la sécurité des pratiquants, une règlementation spécifique s’applique à cette nouvelle catégorie “d’engins de mer”. Ils sont par ailleurs soumis à des règles locales plus contraignantes de navigation (chenal). Les véhicules nautiques à moteur effectuent des navigations diurnes et à une distance d’un abri (au sens de la règlementation) n’excédant pas 2 milles.

Toute la règlementation et les documents obligatoires se trouvent sur le site Service Public.fr

Les planches à voiles, activité largement répandue sur nos côtes, n’échappent pas, elles non plus à des règles de navigation, dont l’objet est d’assurer la sécurité de tous les usagers de la mer. Les planches à voile ou aérotractées effectuant une navigation à moins de 300 mètres de la côte ne sont pas tenues d’embarquer de matériel de sécurité. Au-delà de 300 mètres de la côte, l’équipement obligatoire est composé d’un équipement individuel de flottabilité par personne et d’un moyen de repérage lumineux.

Dix principes d’usage :

  • Surveillez la météo régulièrement. Le vent et l’état de la mer changent très vite sur le littoral. Méfiez-vous du vent de terre.
  • Vérifiez sur les plages ou aux bureaux des ports les heures des marées, les avis de tempête éventuels, et la direction des courants.
  • La pratique de la planche peut faire l’objet de recommandations particulières, diffusées au moyen de panneaux d’information sur les plages ou de pavillons spécifiques. En certains endroits elle peut être interdite. Renseignez-vous auprès des surveillants de plage.
  • Pour quitter le rivage, utilisez les chenaux balisés en surveillant la route de votre planche par rapport à celle des baigneurs, pêcheurs, plongeurs, et embarcations de toutes sortes.
  • Vous devez respecter les règles de priorité applicables aux navires. Il vous est demandé de ne pas gêner les navires professionnels.
  • Dans la zone côtière des 300 mètres, évoluez avec prudence, votre vitesse ne doit pas dépasser 5 nœuds (10 km/h). Il vous est interdit de vous éloigner à plus de 2 mille de la côte sous peine de poursuites.
  • Le système d’attache du gréement à la planche doit-être toujours fiable. Le gréement doit être relié à votre planche et le rester même dans le cas d’une chute violente : au-dessus de force 3 beaufort, avec une mer formée, ne dégréez pas votre voile pour essayer de rentrer : laissez-la dans l’eau, elle fait office d’ancre flottante et ralentit votre dérive.
  • En cas de difficulté, ne quittez jamais votre planche pour rentrer à la nage. Ne surestimez pas vos forces.
  • Il est recommandé de naviguer à 2 au moins et de prévenir quelqu’un sur la plage de votre départ. Sachez rester visible.
  • L’usage du harnais est une source d’économie d’efforts. Il est conseillé de porter une combinaison isothermique pour vous protéger du froid, souvent mortel. Partez toujours avec un cordage de rechange sur vous. La planche doit être munie d’un système de remorquage fiable à l’avant.

Une équipe vous accueille au bureau du port de plaisance : le Directeur du port, Frédéric Bernard, est assisté de Nicolas Le Berre, Claude Larnicol, Sandrine Roussel, Antoine L’Helgoualch et Loïs Le Quintrec.

Horaires d’ouverture du bureau :

Juillet-Août (tous les jours) : 7h30 – 20h00

Mai-Juin-Septembre (en semaine et samedi) : 8h30 – 12h00 et 13h30 – 19h00

Dimanche et jours fériés :

9h00 – 12h00 en mars et septembre

8h30 – 12h00 et 13h30 – 18h00 de mai en septembre

fermé d’octobre à mars

Octobre et Avril : 8h30 – 12h00 et 13h30 – 18h00

Novembre, Décembre et Mars : 8h30 – 12h00 et 13h30 – 17h00

Janvier et Février : 9h – 12h et 13h30 – 17h (service de rade sur rendez-vous)

Vous trouverez au port de plaisance plusieurs services à votre disposition :

  • Météo affichage au Bureau du Port.
  • Baromètre – Anémomètre.
  • Douches  – W.C. – au Bureau du Port accès par digicode.
  • C. public à côté du ponton carburant.
  • Sanitaire-Douche handicapé.
  • Laverie – au Bureau du Port, 2 lave-linges, 2 sèche-linges (lavage 6€, séchage 3€).
  • Accès wifi gratuit.
  • Vélos à disposition pour les courses sur la Commune.
  • Messagerie – Courrier.
  • Bibliothèque partagée et gratuite au bureau du  Port, livres librement apportés à emprunter ou à échanger.
  • Sur les pontons : Électricité 220V – 10 A et prise d’eau.
  • Colonne à verres – conteneurs à ordures ménagères.
  • Carburant : Station 24 /24. Livraison possible avec pompiste, s’adresser au Bureau du Port.  Produits délivrés : Gas-oil – Super sans Plomb 95.
  • Port sous Surveillance Vidéo.

Tout navire entrant dans le port de plaisance pour y faire escale, est tenu, dès son arrivée de faire au Bureau du Port une déclaration d’entrée indiquant :

  • le nom, les caractéristiques et le cas échéant, le numéro d’immatriculation du navire ;
  • le nom et l’adresse du propriétaire ;
  • le nom et l’adresse de la personne responsable du navire pendant son escale au port ;
  • la date prévue pour le départ.

Un règlement régit les conditions d’utilisation des équipements du port de plaisance de Loctudy ainsi que les droits et obligations des usagers : Règlement du port

La zone technique d’une surface de 5 000 m², réservée au carénage des bateaux est équipée de caniveaux de récupération des eaux de carénage. Les caniveaux sont raccordés à 3 bacs débourbeur/décanteur/déshuileur d’une capacité de 8m3 pour celui situé au niveau du quai de manutention et de 5m3 pour les deux autres bacs, situés en haut de la cale de mise à l’eau et dans la partie Nord-Ouest de la zone de stockage du terre-plein. Ces bacs sont vidés par une entreprise spécialisée, les eaux et boues récoltées sont détruites dans un site agréé, un bordereau de suivi est émis par l’entreprise.

L’utilisation de l’eau et de l’électricité est règlementée. L’accès se fait par badge délivré par le bureau du port de plaisance. La durée minimum d’utilisation est d’une heure fractionnée en séquence de 15 minutes utilisable suivant les besoins du client.

Plusieurs professionnels vous proposent leurs services : location de bateau, manutention, moteur, accastillage, hivernage, permis bateau, électronique et soudure.

Le littoral est victime de son succès. La fréquentation touristique, la pratique de la plaisance sont des sources de dégradation de l’environnement et notamment de la qualité de l’eau, si on n’y prend pas garde. Il faut donc trouver un bon compromis entre le développement économique et la protection de l’environnement. Dans les ports de plaisance, conformément au code de l’environnement, sont prévus des dispositifs de prévention et de protection en ce domaine : aménagement général pour prévenir les pollutions, mesures pour contenir les fuites d’hydrocarbures, procédures de récupération des déchets de carénage, des batteries et huiles usagées.

Les principales sources de pollution sont :

  • le carénage et la peinture anti-fouling (métaux lourds et pesticides) ;
  • les travaux mécaniques (hydrocarbures, huiles, solvants) ;
  • les travaux de peinture et de réparations des coques (poussières, solvants, peintures).

Le port de plaisance de Loctudy a aménagé une aire de carénage pour :

  • mettre à la disposition des usagers un équipement conforme à la règlementation ;
  • préserver la qualité des eaux et des milieux naturels ;
  • éviter la contamination des sédiments.

Par ailleurs le règlement du port prévoit diverses mesures que doivent observer les usagers.

Quelques recommandations pour les plaisanciers :

  • Le plaisancier sait que le rejet en mer, en rivière ou dans le port de détritus solides (bouteilles, plastiques…) ou liquides (détergents, huiles…) est une atteinte physique et esthétique au milieu naturel ; c’est pour cela qu’il utilise les équipements prévus à quai.
  • Il a conscience qu’il doit préserver la vie aquatique en respectant les espaces protégés, en ne troublant pas les zones de nidification, et en ne poursuivant pas les animaux.
  • Il sait que des mouillages intempestifs peuvent notamment entraîner la dégradation des fonds et des écosystèmes aquatiques. Il limite l’utilisation d’engins de pêche pouvant occasionner une trop grande prédation sur la faune halieutique.
  • Il sait que les mers et les rivières sont un patrimoine commun, dont les usages sont multiples (plaisance, pêche, baignade…). C’est pour cela que le plaisancier observe les règles élémentaires de courtoisie qui prévalent en mer, en rivière ou en lac, aussi bien vis-à-vis de ceux qui l’utilisent pour leur plaisir, que de ceux qui en vivent.
  • Il se rend solidaire de la propreté et de la préservation des milieux aquatiques et alerte les autorités compétentes sur les atteintes à l’intégrité de ces milieux qu’il serait amené à constater, car une pollution vite localisée est une pollution vite traitée.

N’hésitez pas à consulter la brochure du Ministère de l’écologie et du développement durable sur l’éco-geste du plaisancier : Eco gestes du plaisancier.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×