Le portage du projet par la municipalité de Loctudy

En 2015

Première prise de contact entre Jean-Philippe Chapalain et Jean Laouenan, adjoint en charge des finances ainsi que du développement économique et touristique de Loctudy.

La conserverie rachetée par la mairie - 19 octobre 2016
De gauche à droite : Jean Laouenan, Guy Cosnard et Jean-Philippe Chapalain (octobre 2016)

En 2016

Le 24 février : Classement des bâtiments aux Monuments Historiques

Juillet : création d’une association des « Amis de la conserverie Alexis Le Gall » (ACAL) présidée par Guy Cosnard. La commune signe un bail emphytéotique de 40 ans avec J-P. Chapalain au sujet de la conserverie afin de porter la maîtrise d’ouvrage du projet de restauration du bâtiment. Il est envisagé de créer un centre d’interprétation ouvert au public. Jean Laouenan commence à travailler sur le développement du projet autour de 3 enjeux :

  1. La sauvegarde d’un patrimoine industriel unique et exceptionnel. La conserverie Le Gall est, avec le Canning Museum de Stavanger, en Norvège, le seul site industriel de ce type, et le Musée de Portimão au Portugal.
  2. L’attractivité du territoire et la valorisation de son identité maritime.
  3. La transmission de la mémoire d’un fragment de l’histoire locale.
Les membres du bureau de l'association en 2016
Assemblée générale de l’association Les amis de la Conserverie Le Gall. Les membres du bureau de gauche à droite: Jean Laouenan (secrétaire), Guy Cosnard (président), Jean-Philippe Chapalain (vice-président) et Michèle Guichaoua (trésorière).

Septembre : les élus votent l’adhésion de la commune à la Fondation du patrimoine dans le but de réduire la part communale dans le financement du projet de restauration et de valorisation de l’ancienne conserverie Le Gall.

Octobre : Le dossier de candidature de la conserverie Alexis Le Gall, rédigé par Jean Laouenan dans le cadre de l’appel à projet « Héritages littoraux » est sélectionné par la région Bretagne en tant que lauréat du concours visant à faire mieux connaître, conserver, valoriser ou innover autour des différents patrimoines estuariens, littoraux et maritimes. Parmi les quinze dossiers retenus, le projet de Loctudy obtient la subvention la plus conséquente, d’un montant de 60 000€, en vue de financer la restauration immobilière de l’ancienne conserverie.

Novembre : Lancement de l’écriture du Projet Scientifique et Culturel par l’équipe du cabinet Amarres, composé de la conservatrice Marie Prigent-Viegas et de la documentaliste Amélie Garrot-Hascoët.

Décembre : Lancement de la souscription auprès de la Fondation du Patrimoine pour inciter la population à participer au financement du projet de restauration de la conserverie.

Lancement souscription du patrimoine le 3 décembre 2016
Lancement souscription du patrimoine le 3 décembre 2016

En 2017

Acquisition des immeubles, du matériel et de ses collections attachées, pour la somme de 86 100€ et renonciation au bail emphytéotique qui liait la commune aux époux Chapalain.

Janvier : Lancement du projet « Mémoire en conserve » porté par la chargée de mission Clémentine Le Moigne (attachée à la valorisation du patrimoine culturel immatériel auprès de la Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes de Bretagne) et la réalisatrice Liza Le Tonquer. Ce projet visait à accompagner la création du futur Musée de la conserverie Alexis Le Gall en créant du contenu audio-visuel. Caractérisé par une collecte de la mémoire des anciennes ouvrières des conserveries du pays bigouden et, plus largement, du Finistère sud, ce travail fut mené en partenariat avec la Région Bretagne, le FRCPM, la Fondation Massé-Trévidy, la Communauté de Commune du Pays Bigouden Sud, la commune de Loctudy et les conserveries  Compagnie bretonne et Connétables.

« Mémoire en conserve » : Les témoignages oraux des anciens permettront de valoriser le patrimoine matériel du futur musée de la conserverie.

Avril : Rendu final de la rédaction du Projet Scientifique et Culturel par Marie Prigent-Viegas et Amélie Garrot-Hascoët.

En 2018

Réception d’un don de 50.000 € de la part de la Fondation Crédit Agricole du Finistère et Fondation des Pays de France. La même année, la commune de Loctudy reçoit également le soutien de la délégation de Bretagne des « Vieilles Maisons Françaises » d’un montant de 4.000 € et est sélectionnée par la liste des bénéficiaires du fond issu du « Loto du Patrimoine ». Au printemps 2018, l’équipe du cabinet Amarres est de nouveau mandatée dans le but de piloter le chantier de récolement des collections. Dans cette mission, Marie Prigent-Viegas et Amélie Garrot-Hascoët reçoivent l’aide des bénévoles de l’association ACAL. L’année 2018 est également marqué par l’arrivée d’un nouveau président à la tête de l’association ACAL : Pierre-Jean Desfossé.

En 2019

Septembre : lancement d’un projet universitaire de l’Université de Bretagne Occidentale au sujet des circuits touristiques autour du port de pêche et du musée de la conserverie Alexis Le Gall. Ce projet, encadré par Jean Laouenan fut réalisé avec le pôle Pierre-Jakez-Hélias de Quimper et les étudiants du Master Tourisme Littoral.

Avril : présentation de l’avant-projet muséographique par le cabinet d’architecture Lizerand, le scénographe Anthony Hamon et le muséographe Pierre Combes.

Pierre Combes (muséographe) et Anthony Hamon (scénographe)

Juillet : Lancement des travaux de restauration architecturale (toiture, maçonnerie).

Décembre : présentation finale du projet « Mémoire en conserve » porté par Clémentine Le Moigne

En 2020

Mars : restitution du diagnostic des étudiants du Master Tourisme Littoral de l’UBO au sujet des circuits touristiques autour du port de pêche et du musée de la conserverie Alexis Le Gall.

Juin : Lancement de l’appel d’offre [marché public] « Aménagement scénographie de l’ancienne conserverie Alexis Le Gall ».

Décembre : Lancement du projet muséographique et scénographique en partenariat avec les acteurs du chantier et des travaux sur le bâti.

En 2021

Avril : Retour des tables d’emboitage et de parage à l’usine après restauration.

Retour des tables d'emboîtage
Avril 2021 : retour des tables d’emboîtage

Mai : Retour des machines à vapeur et autoclave. Achèvement des travaux de restauration de l’usine et de la maison de maître.

Retour des machines à vapeur et autoclave
Mai 2021 : retour des machines à vapeur et autoclave

Juin : Début de l’installation de la scénographie dans les salles du musée.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×